Les obligations du propriétaire et du locataire en matière d'assurance habitation

Les obligations du propriétaire et du locataire en matière d'assurance habitation

assurance habitation tcey

La souscription à une assurance multirisque habitation MRH est obligatoire pour le locataire. Elle permet à celui-ci de garantir les risques inhérents à l'habitation du logement comme l'incendie, le dégât des eaux , l'explosion, etc. Bien qu'elle soit facultative pour le propriétaire, un tel contrat est vivement conseillé pour ce dernier puisqu'il lui accorde l'opportunité de couvrir les dommages causés à son bien en cas de sinistre. Toutefois, optimiser la protection d'un logement ne se limite pas au contrat d'assurance. Cela implique également l'installation des dispositifs de sécurité.

Tout savoir sur le contrat d'assurance multirisque habitation (MRH)

Le contrat MRH garantit l'indemnisation des dégâts causés à un patrimoine immobilier en cas de survenance de sinistre. La souscription à un contrat MRH est obligatoire pour toute personne qui loue un logement non meublé. Il sert à couvrir les dommages liés aux risques locatifs. Ainsi, un propriétaire peut inclure dans le contrat de location une clause qui énonce la résiliation à défaut de souscription d'assurance multirisque. Il a même le droit de vérifier l'attestation d'assurance du locataire tous les ans. En contrepartie, le locataire est libre de choisir son assureur. Par ailleurs, l'assurance multirisque est facultative pour les propriétaires occupants ou non. Cependant, si le bien est mis en copropriété, elle devient impérative dans les deux cas. En général, le contrat MRH prend en charge l'indemnisation des victimes : les personnes habitant dans le logement, les voisins, les animaux, etc. Il couvre en général les dommages subis par le logement et les autres biens qui se trouvent à l'intérieur. En cas de non-souscription, le propriétaire est personnellement responsable vis-à-vis des tiers en cas de sinistre.

Combiner dispositifs de sécurité et assurance pour mieux protéger ses biens

Pour renforcer la protection de votre logement, il faut penser à associer le contrat d'assurance MRH à une alarme maison disponible sur ce site par exemple. Plusieurs types d'alarmes peuvent être installés à cet effet. Parmi les plus utilisés, il y a le détecteur de fumée qui déclenche une alerte en cas de risque d'incendie, ce dispositif est du reste obligatoire. Puis, vous pouvez aussi opter pour un détecteur de monoxyde de carbone. En pratique, celui-ci lance un avertissement lorsque l'air diffusé dans votre maison est fortement contaminé par le gaz toxique CO. Puis, il est possible de le combiner avec le détecteur de chaleur qui émet une alarme quand la température du logement est supérieure à 54 °C.


En outre, le détecteur de mouvement aux rayons infrarouges est également un moyen idéal pour réduire le risque d'intrusion. Grâce à la détection de chaleur corporelle, le passage d'une personne est immédiatement repéré par ce dispositif. En général, les alarmes anti-intrusion se déclinent en deux modèles : filaire ou sans fil. Avec le premier, le risque de sabotage est réduit puisque l'alimentation du système est assurée par des câbles. Toutefois, avec le second modèle, les installations sont plus rapides et ne nécessitent pas des travaux de câblages. Tous ces équipements de sécurité sont placés dans votre maison pour limiter les dommages en cas de sinistre et pour vous permettre de réagir rapidement. Il est à noter que certaines compagnies d'assurance exigent avant l'établissement de leur contrat un minimum de protections installées dans l'habitation.

Laure Adler
Lien
Immobilier
aucun
aucun commentaire

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot ihkh ?